Vous avez déjà assisté à une présentation qui vous semblait interminable ? On vous donne quelques clés pour conserver l’intérêt de votre auditoire avec PowerPoint.

Capter son public avec une présentation PowerPoint réussie

PowerPoint est un logiciel qui permet de mettre en forme des diaporamas animés. C’est aujourd’hui le support le plus utilisé au sein des entreprises, notamment lors des réunions pour faire des présentations à l’oral. Ce support vous représente, il est donc primordial de ne pas le négliger. Voici les étapes à suivre pour réaliser une présentation impactante.

Définir l’objectif de sa présentation

Chaque projet doit avoir un objectif, et une présentation PowerPoint ne déroge pas à la règle. Dans un premier temps, vous devez donc définir les idées que vous souhaitez montrer puis les organiser entre elles afin de créer une structure cohérente. Gardez à l’esprit que le PowerPoint est le prolongement de votre pensée !

Une présentation orale part généralement d’un constat, puis une problématique avant d’aborder les solutions et enfin de conclure. Déterminer les objectifs puis établir un plan détaillé vous permettra de dérouler vos solutions de manière logique et vous fera surtout gagner du temps au moment de la mise en forme définitive.

Choisir une charte graphique

Parmi les éléments définissant l’identité visuelle d’une entreprise, on retrouve les polices de caractères, les couleurs et un style graphique qui permet à la marque d’être reconnaissable. Ces éléments doivent figurer, au moins en partie, dans votre présentation.

Si l’entreprise ne dispose pas de charte graphique, vous pouvez sélectionner une trame ou un template afin de mettre en forme votre contenu. Veillez à la cohérence visuelle de la présentation :

  • Conservez le même positionnement pour les titres et les sous-titres
  • Créez une hiérarchie dans les polices de caractères et couleurs, etc.
  • Ne dépassez pas 3 couleurs

Des changements de style non justifiés peuvent perturber la lecture et donc l’assimilation des informations par le public. N’oubliez qu’un design sobre est toujours plus efficace et aidera votre public à rester concentré sur l’essentiel.

Développer une idée par diapositive

Chaque message que vous affichez est important et mérite que l’on s’attarde dessus. Vous devez vous limiter à une idée par slide. À l’inverse, intégrer trop d’informations sur une même page pourrait nuire à la compréhension.

Afficher un message fort par diapositive permet à l’audience de mieux mémoriser les données présentées.

Utilisez des éléments dynamiques

Des diapositives comprenant uniquement du texte peuvent « fatiguer » votre audience. Pour dynamiser votre présentation, vous pouvez ajouter du contenu multimédia comme des gifs ou des vidéos. Cela permettra de casser la monotonie des slides et de capter à nouveau l’attention de votre public.

Vous pouvez aussi utiliser des images et photos à condition de ne pas les déformer et qu’elles ne soient pas floues ou pixelisées. Veillez à ce que ce qu’elles aient toutes le même style graphique pour conserver une cohérence globale de présentation.

Lorsque vous utilisez ces éléments multimédia, faites-le avec parcimonie et faites en sorte qu’ils soient cohérents par rapport à votre contenu afin de ne pas altérer le ressenti de votre public sur votre présentation.

Intégrez des animations

À l’instar des contenus multimédia, les animations sur PowerPoint aident à capter l’attention de l’audience. Il faut toutefois les utiliser avec précaution afin de ne pas perturber la lecture de la diapositive ou de projeter une image peu professionnelle de l’entreprise.

Évitez donc les animations originales de l’outil et préférez-leur les transitions de base qui soutiendront le propos plutôt que de le camoufler.

Enrichissez avec des chiffres et des schémas

Les schémas et les chiffres sont appréciés du public car ils sont facilement  et rapidement consultables pendant la présentation. Ils permettent d’accompagner vos propos et vos chiffres gagneront en impact et en clarté s’ils sont présentés sous forme de graphiques ou de schémas plutôt qu’en listes à puces.

Noter cette page