La révision des contrats Madelin prévoyance pour les indépendants préconisée par l’IPS

À l’approche de l’élection présidentielle, l’IPS (Institut de la protection sociale) suggère aux candidats d’inclure dans leurs programmes la réforme sérieuse de la protection sociale en France.

Parmi les propositions avancées par les experts de cet institut figure la révision des contrats Madelin prévoyance pour les travailleurs indépendants.

Pour rappel, ces contrats assurent aux TNS un maintien de leurs revenus en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou de décès. Les garanties de ce type de contrat renforcent ainsi la couverture fournie par les prestations des régimes de base obligatoires, car le souscripteur ou ses proches touchent une rente ou des revenus de remplacement.

Remettre de la cohérence dans le système de prélèvements sociaux actuel

Pour l’IPS,

Les cotisations sociales versées par les travailleurs n’arrivent plus à financer les prestations de la Sécurité sociale.

Il convient de ce fait de mettre en place deux modes de financement selon les types de prestation :

  • Les prévoyances et retraites (revenus de remplacement) seront financées par des cotisations ;
  • Les prestations familiales, de santé et la minima vieillesse (droits généraux) seront financées par des prélèvements fiscaux ou parafiscaux.

L’institut suggère également le report de l’âge minimal de départ, actuellement de 62 ans, à 64 ans afin d’améliorer les pensions et le financement de la dépendance.

En ce qui concerne les TNS, l’institut a préconisé la déductibilité des cotisations Madelin au titre des indemnités journalières aussi bien sur le plan fiscal (IR) que sur le plan social (cotisations sociales obligatoires).

En outre, il faudrait autoriser la sortie en capital des garanties décès, sans supprimer la déductibilité des cotisations.

L’adoption de ces propositions par les candidats à l’élection présidentielle pourra améliorer de manière significative la prévoyance des indépendants et des libéraux.

D’ailleurs, de plus en plus de salariés français envisagent une reconversion professionnelle. Pour ces derniers, le portage salarial se révèle être une alternative intéressante.

Pourquoi choisir le portage salarial ?

À mi-chemin entre l’entrepreneuriat et le salariat classique, le portage salarial permet aux indépendants de bénéficier du même niveau de protection sociale que les salariés :

  • salaires mensuels ;
  • allocation chômage ;
  • cotisations retraite ;
  • mutuelle et prévoyance ;
  • congés payés ;

etc.

Noter cette page