La peur de changer de métier peut prendre plusieurs formes et finir par vous pousser à abandonner votre projet de reconversion. Voici les peurs les plus courantes.

Découvrir ses peurs et lutter contre est le meilleur moyen de trouver le métier qui vous convient

Dans notre vie professionnelle, il arrive toujours un moment où notre situation ne nous satisfait plus. Une des pires choses qui puisse arriver à ce moment-là est d’être fermé à toute idée de changement de carrière car cela peut potentiellement vous fermer quelques portes et vous empêcher de donner un nouvel élan à votre vie professionnelle. Être fermé à cette idée peut cependant traduire une certaine peur de vous reconvertir.

En fonction des phases émotionnelles que nous traversons, un changement de métier peut apparaître comme une menace pour votre avenir professionnel. Rassurez-vous toutefois, il s’agit simplement d’une idée reçue qui contribue malgré tout à renforcer vos peurs au moment de vous reconvertir. 

La peur de se tromper

Une reconversion implique de faire un choix fort et il est tout à fait normal d’être paralysé à l’idée de vous tromper. Vous pouvez aussi être tenté par plusieurs solutions et avoir du mal à vous décider parce que de nombreux métiers vous conviendraient. Ainsi, à chaque fois que vous pensez avoir trouvé la bonne idée, vous vous surprenez à en changer quelques jours après.

Pour être sûr que le chemin que vous empruntez est le bon, n’hésitez pas à réaliser un bilan de compétences pour savoir ce que vous aimez, quels métiers ou secteurs correspondent à vos compétences et aspirations. Cela vous permettra de mettre sur pied un projet professionnel qui vous conviendra parfaitement.

La peur d’échouer

Vous avez enfin trouvé le projet qui vous correspond et choisissez de vous lancer dans l’aventure. Pourtant, vous pouvez encore vous retrouver paralysé par une autre peur : celle d’échouer. Cette crainte peut se produire à différentes étapes de votre projet et conduit à une situation de méfiance quant à la possibilité de tout perdre professionnellement : emploi, salaire, statut, etc.

Il s’agit toutefois d’une pensée négative qui vous empêche d’agir, d’autant plus qu’il n’est pas garanti qu’en conservant votre position actuelle vous ne soyez pas confronté à l’échec. Et ce dernier est souvent le meilleur chemin vers la réussite.

Les peurs liées au syndrome de l’imposteur

Le syndrome de l’imposteur est la crainte d’être incapable ou incompétent. Il vous amène à penser que vous ne pourrez pas performer dans un nouveau métier et vous pousse ainsi à constamment douter de vos capacités et compétences. Vous finissez par vous sentir illégitime et cette peur peut réellement mettre à mal votre projet de reconversion.

Un véritable travail de développement personnel est nécessaire afin de développer votre confiance en vous. Analysez vos compétences techniques (hard skills) mais surtout vos compétences non-techniques (soft skills) car ce sont en grande partie elles qui déterminent votre potentiel de réussite.

La peur d’être jugé par les autres

Lorsque vous choisissez de suivre une nouvelle voie professionnelle, vous pouvez être confronté aux avis de vos proches ou de vos collègues. Que vont penser ces personnes de votre décision ? Certaines remarques peuvent en effet vous empêcher d’aller plus loin et vous pousser à changer souvent d’avis.

Gardez à l’esprit que vous ne pouvez de toute façon pas plaire à tout le monde et que les craintes des personnes de votre entourage ne sont pas forcément les vôtres.

Ces peurs sont-elles un véritable frein ?

Ces différentes peurs sont bien évidemment des freins à votre évolution professionnelle mais elle ne sont pas autant handicapantes que vous pourriez le penser, tout simplement parce qu’elles ne sont pas toujours rationnelles. Les dépasser vous donnera alors plus de force pour vous épanouir dans votre nouvelle carrière.