Alors que plus de 2,6 milliards de personnes ont été contraintes de rester chez elles à cause du coronavirus, certains secteurs ont malgré tout résisté aux bouleversements de l’économie mondiale.

les secteurs qui ne subissent pas la crise du covid

 

Bars et restaurants, salles de sports, compagnies aériennes : le coronavirus a laissé des traces dans de nombreux secteurs d’activité. Les bourses et grandes compagnies ont elles aussi été touchées par cette crise soudaine et toute l’organisation du travail s’en trouve bouleversée.

Comme l’explique Sally Maitlis, professeur de comportement organisationnel à la Said Business School, au sein de l’université d’Oxford, « certains aspects du travail et de l’organisation vont changer pour de bon à l’issue de la situation actuelle. Les gens vont découvrir qu’ils peuvent travailler et communiquer d’une manière que, jusqu’alors, ils n’avaient jamais imaginée. Cela va les obliger à être plus à l’aise avec la technologie ». 

Les entreprises liées aux nouvelles technologies sont-elles donc celles qui n’ont pas subi la crise COVID-19 ? Nous allons le voir ensemble.

Le commerce sur internet

Les principaux sites de commerce sur internet ont observé une hausse des commandes alors que les clients, confinés chez eux, préféraient acheter leurs produits en ligne, notamment ceux de première nécessité, plutôt que de se rendre en magasin. Amazon a ainsi déclaré avoir constaté « une augmentation des achats en ligne et, par conséquent, certains produits tels que les produits ménagers de base et les fournitures médicales sont en rupture de stock ».

Les services de streaming

Les acteurs de la vidéo en ligne comme Netflix, Canal+, OCS ou Google avec YouTube ont bénéficié du confinement pour voir leur utilisation augmenter. Ainsi, la fréquentation des plateformes de streaming a connu une hausse jusqu’à 20%. Cette soudaine augmentation a toutefois nécessité une réduction des débits de la part des grands acteurs du secteur pour utiliser moins de réseau et donc alléger un peu la pression sur Internet en Europe.

Les jets privés

Certains métiers ne sont pas compatibles avec le télétravail car ils nécessitent de nombreux déplacements, notamment des vols nationaux ou internationaux. Si L’Association internationale du transport aérien (Iata) a estimé jeudi que les compagnies aériennes auraient besoin d’une aide d’urgence, ce n’est pas forcément le cas des compagnies de jets privés qui ont enregistré une hausse de la demande.  « Les demandes de renseignements ont explosé »  de 400% explique Richard Zaher, PDG d’une compagnie de jets privés basée aux Etats-Unis. Son entreprise connaît 20 à 25% de réservations en plus depuis le début de la crise.

Le sport en ligne

Alors que de nombreuses salles de sport ont été contraintes de fermer leurs portes, les sportifs se sont tournés vers les cours en ligne pour continuer leur entraînement. Une des entreprises qui en a le plus bénéficié est Peloton, une société américaine spécialisée dans les équipements de sport à domicile pour les particuliers. Elle a vu ses actions connaître une forte hausse suite à l’explosion de la demande de vélos et tapis de course d’intérieur.

Les visioconférences

Pour le travail

Le télétravail a nécessité de changer ses habitudes et d’avoir recours aux visioconférences. Les réunions à distance ont pu se dérouler grâce à des outils comme Zoom ou Discord et les messageries instantanées professionnelles comme Slack ont aussi vu leur nombre d’utilisateurs augmenter.

Au niveau personnel

Les visioconférences ont aussi été utilisées pour organiser des apéros virtuels entre amis via WhatsApp, Facebook Messenger ou encore Zoom. Un bon moyen de maintenir du lien social.

Le streaming vidéo a aussi été utilisé par certaines entreprises de pompes funèbres qui ont peu retransmettre en direct sur internet des cérémonies funéraires.

Les jeux vidéo

Les activités pour passer le temps sont nombreuses et l’une des plus plébiscitées est le jeu vidéo. Selon une étude de Nielsen Games, le temps passé à jouer a augmenté de 38 % en France. Au niveau mondial, la plateforme Steam a battu son record de fréquentation avec plus de 20 millions de joueurs connectés simultanément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *