Lorsque le revenu principal ne suffit plus, certains optent pour un deuxième emploi afin d’obtenir un revenu supplémentaire. Quelques salariés choisissent ce chemin pour pouvoir s’offrir une retraite confortable par exemple. Toutefois, le complément de revenu doit être légal pour protéger tous les droits du travailleur.

Le revenu complémentaire permet à une personne d’être plus à l’aise financièrement. Ce type de revenus aide à subvenir à ses besoins quotidiens. Ceux qui optent pour un complément de salaire peuvent également avoir d’autres projets qui nécessitent un budget d’investissement.

Il existe divers moyens de complémenter un revenu principal. Toutefois, un second emploi doit être réglementé pour assurer la sécurité financière et physique. Par ailleurs, certaines personnes décident d’en trouver afin d’assurer leur retraite. Quelles sont alors les activités à effectuer pour avoir ce revenu complémentaire ? Et comment la choisir ?

Qu’est-ce qu’un revenu complémentaire ?

Généralement, ce sont les personnes qui cherchent à augmenter leurs gains qui se tournent vers les revenus complémentaires. Cette décision peut découler parfois d’une envie de s’offrir des biens supplémentaires comme une maison, une voiture, etc. En effet, elle varie au fil des années. Il existe des objectifs qui ne nécessitent pas obligatoirement un revenu complémentaire. Toutefois, chaque personne est libre d’y recourir ou non.

Les compléments de revenus peuvent se substituer aux activités professionnelles. Certaines personnes font le maximum pour pouvoir profiter ensuite des salaires cumulés au cours de leur travail. C’est un cas spécifique étant donné que la majorité d’entre eux n’y parviennent pas facilement.

En outre, il doit être assez solide pour assurer la rémunération voulue. Un complément de revenu est sérieux si :

  • Il est légal ;
  • La réception des indemnités est assurée ;
  • Il propose un contrat pour paiement de salaire.

À l’instar de l’emploi principal, le second travail doit être légal pour garantir la sécurité du salarié. Dans le cas contraire, il serait exposé à des pénalités juridiques. Une alternative pourrait être d’exercer une activité en tant qu’indépendant ou en portage salarial : n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’un de nos conseillers. Par ailleurs, un travail illégal n’a pas recours aux diverses assurances. La réception des indemnités dépend également de cette régularité.

En outre, un complément de revenu sérieux doit proposer un contrat pour assurer le paiement du salaire. À défaut, l’employeur pourrait considérablement refuser de payer les services effectués par son salarié.

Quelles activités effectuer en complément de revenu ?

Diverses activités s’offrent à toute personne souhaitant effectuer un revenu complémentaire, à savoir :

  • Se lancer dans la location ;
  • Se servir d’internet ;
  • Entreprendre des activités en ligne ;
  • Démarrer une vente.

Par ailleurs, Internet peut être utilisé pour recevoir des revenus complémentaires. Par exemple, la contribution aux mises à l’essai des logiciels ou des sites rapporte de l’argent. Pour les adeptes de jeux vidéo, il est possible que des applications de jeux se dressent sur la liste. Il suffit de passer de 15 à 30 minutes environ pour gagner de l’argent ou des bons d’achat.

Pour ceux qui aiment passer leur temps en ligne, la participation aux sondages rapporte également de l’argent. En outre, les réunions de consommateurs permettent de gagner une somme variant de 15 à 350 euros. La présence physique est néanmoins requise et elles durent entre 30 minutes à 4 heures.

Il est possible de rechercher des bons plans sur les réseaux et les référencer sur un site. Dans ce cas, la personne aura une part des revenus publicitaires. Elle peut également utiliser des barres de surf rémunérées, et créer des produits numériques et les vendre sur Internet. Les boutiques en ligne, les blogs et les forums de discussion rapportent également des revenus complémentaires.

La quatrième option, c’est la vente. Les objets inusités et/ou faits maisons ou encore les vieux documents sont tout aussi rentables. Sinon, il est également possible de :

  • Devenir baby-sitter ;
  • Faire du dog sitting ;
  • Cuisiner des plats et les vendre sur internet ;
  • Faire de la couture ;
  • Se lancer dans la livraison.

En outre, devenir infopreneur est aussi envisageable.

Que faire en infopreneuriat ?

Un infopreneur vend des documents d’informations et/ou des services de formations sur internet. Cela peut être :

  • De l’accompagnement ;
  • De la formation ;
  • Un livre blanc.

Il est également possible de capitaliser le taux de visite sur un blog. Par ailleurs, les sites de jobbing permettent de vulgariser les compétences d’une personne. En s’y inscrivant, elle peut gagner au-delà de 200 ou de 300 euros selon le service qu’elle propose. À titre d’exemples : le jardinage, l’électronique, la plomberie, etc.