Vous êtes développeur et rêvez d’indépendance ? C’est un tournant essentiel dans votre carrière et une chose est sûre, le métier de développeur et le freelance font bon ménage. Cela n’est toutefois pas fait pour tout le monde et il est important d’y songer de manière réfléchie et d’avoir une stratégie. Alors quel est le profil du développeur indépendant ?

Découvrir les soft skills du développeur freelance

Les soft skills désignent les compétences comportementales. Ces dernières sont de plus en plus appréciées par les professionnels, car elles permettent au travailleur d’être rapidement performant dans son domaine. Car oui, les compétences techniques ne se suffisent pas à elles-mêmes. Elles sont évidemment très importantes, mais elles sont partagés par beaucoup de développeurs déjà freelance et ne permettent pas à elles seules de se démarquer et/ou de fidéliser…

Les soft skills, en revanche, sont propres à chacun et ne peuvent pas être remplacées aussi simplement par un concurrent. Pour devenir développeur freelance, vous devez tout d’abord avoir confiance en vous pour faire face aux problèmes et convaincre vos futurs clients de votre valeur par les faits. Transparence et cohérence tarifaire, excellente communication et pédagogie avec vos contacts et donneurs d’ordres au sein de l’entreprise cliente, savoir faire preuve d’intelligence émotionnelle, d’empathie, développer une certain proximité sans pour autant être familier au point de prendre pour acquise une relation.

Enfin, faire preuve d’une grande organisation : la gestion du temps évidemment est essentiel, de même que la gestion du stress. Ces deux qualités permettent d’aborder son travail plus sereinement et donc d’être plus productifs. Être indépendant c’est avoir un esprit entrepreneurial. Et cela constitue la base de la réussite, de même que l’audace, la motivation et la ténacité qu’on y met.

Ces quelques exemples de soft skills sont essentiels pour réussir une percée durable au milieu des autres développeurs freelance. Se démarquer et fidéliser lorsque l’on est freelance passe au moins autant par le savoir être que le savoir faire.

Être libre, c’est se pousser soi-même

Être indépendant, c’est être conscient que l’on est seul dans ses décisions et ses orientations, dans un marché un mouvement. Sans entreprise au-dessus, il est souvent difficile de se lancer soit même dans des formations afin de continuer sa montée en compétences ou simplement pour la maintenir au fil des innovations toujours plus rapides. Ce métier évolue très rapidement et est présent dans quasiment toutes les industries. C’est toute sa force et une des raisons de son succès toujours croissant.

En plus d’avoir la capacité de remise en question nécessaire pour identifier ses faiblesses, mais aussi les nouvelles tendances du marché afin de se maintenir à jour, le fait d’être freelance induit que l’on se retrouve seul à faire sa veille. Sans collègue développeur, ni collaborateur d’autres métiers, on perd l’essentiel de l’actualité et de l’information partagée au quotidien en entreprise. Il devient indispensable de mettre en place ce mécanisme si on n’y est pas familier.

Enfin, un développeur freelance à la pointe de l’actualité sur les sujets connexes à son métier et donc les livraisons impactent fortement d’autres corps de métiers avec qui il est amené à collaborer (ex: actualité du référencement naturel et update de Google) et un soft skill vecteur d’une forte crédibilité auprès du client qui identifiera un professionnel complet, digne de confiance sur lequel se reposer. Un atout non-négligeable pour fidéliser un client, enjeu majeur du freelance.

Développeur indépendant, le réseau avant tout

Comme pour quasiment tous les métiers en freelance, la clé de voûte de la réussite est son réseau. Un réseau fort permet de bien se lancer avec des premiers clients et surtout de maintenir votre activité dans le temps par la recommandation. Chaque client amené par son réseau est un effort de moins dans la prospection commerciale à laquelle doit se plier tout freelance afin de développer son activité. Or, cette prospection en plus d’être chronophage, n’est pas une partie de plaisir pour la plupart des développeurs… chacun son métier.
Avoir eu une carrière dans différentes entreprises avant d’être en freelance est un atout majeur pour la constitution de ces relations professionnelles. Elles sont précieuses, car construites avec le temps, il faut les préserver, mieux, les stimuler.

Salons, rencontres chez le client, ou même les simples échanges par e-mail sont autant d’occasions pour se montrer sous son meilleur jour et développer son réseau. Le bouche à oreille reste un des systèmes les plus efficaces pour développer son activité. Se reposer entièrement sur les plateformes de missions et sur son portefeuille acquis (à l’instant T) reviendrait à rouler avec le frein à main.

Le réseau se développe aussi avec la notoriété. Mettre en avant ses réalisations sur un site, le crédibiliser en étant actif et un minimum influent sur les réseaux sociaux sont les meilleures cartes de visite qui existent. Elles peuvent à elles seules suffire à convaincre quelqu’un qui aurait entendu parler d’un fameux développeur.

Être développeur freelance et en réussite passe donc par se montrer. Se demander comment l’on est perçu et maîtriser cette donnée en mettant en œuvre tous les leviers nécessaires à la reconnaissance de votre expertise augmentera sensiblement votre capacité à transformer des prospects en nouveaux clients.

Ainsi, s’il n’y a pas de profil type et que selon l’expérience, le niveau d’expertise, et les besoins de chacun, les efforts à fournir seront différents, rien ne vous empêche de les développer et de les travailler si vous ne les possédez pas naturellement. L’essentiel à retenir est que les compétences techniques et l’organisation font le bon développeur, les soft skills, un bon freelance, un freelance qui réussit et s’épanouit.

Être accompagné

Portage salarial et développeur freelance

Le développeur indépendant en portage salarial bénéficie d’une totale liberté d’organisation, d’un accompagnement personnalisé, mais aussi de la protection sociale complète. Tous ces avantages sont offerts par l’entreprise porteuse qui encadre votre activité professionnelle indépendante.

Découvrir les avantages des développeurs freelance portés