L’AFC ou Action de formation conventionnée a pour objectif de favoriser l’insertion professionnelle des personnes en situation de chômage. Ce dispositif a été conçu pour combler le décalage entre les compétences des demandeurs d’emploi et les besoins en qualifications des entreprises. Aussi bien pour les personnes en quête d’un travail que pour les salariés désireux de se reconvertir, l’AFC constitue un excellent moyen de monter en compétences et d’améliorer son employabilité.

Qu’est-ce que la formation conventionnée ?

L’AFC ou Action de formation conventionnée est destinée à favoriser le retour à l’emploi des personnes en situation de chômage.

Elle est en principe proposée par Pôle Emploi qui collabore avec de nombreuses institutions de formation en y réservant des places dans certains programmes, lesquelles seront par la suite attribuées aux candidats à l’AFC.

À noter que l’AFC peut être mise en œuvre individuellement ou collectivement.

Concrètement, ce dispositif vise à aider les demandeurs d’emploi à combler leurs lacunes en matière de compétences et améliorer ainsi leur employabilité.

Autrement dit, la formation leur servira à mettre à jour leurs qualifications et aptitudes pour répondre parfaitement aux besoins et exigences des postes visés et du marché du travail. Dans certains cas, elle peut inclure des stages en entreprise.

Outre la montée en compétences, la formation peut aussi avoir pour finalité l’obtention de diplômes, d’attestations et de certificats nécessaires au poste convoité, comme le permis de conduire, une certification du niveau en langues étrangères ou encore la VAE (Validation des Acquis de l’expérience).

Qui peut faire une action de formation conventionnée ?

En principe, tout demandeur d’emploi, inscrit à Pôle emploi depuis au moins 9 mois, peut prétendre à une AFC.

Certains seront cependant privilégiés, notamment :

  • Les personnes qui enchaînent les CDD et peinent à trouver un emploi stable en CDI ;
  • Les jeunes de moins de 26 ans sans diplôme, sans qualification spécifique ou qui ne sont pas allés au bout de leur contrat de formation en alternance ;
  • Les bénéficiaires de l’Obligation d’Emploi et du RSA ;
  • Les réfugiés ;
  • Les chômeurs de plus de 45 ans ;
  • Les jeunes qui ont des diplômes, mais dont les secteurs d’activité choisis souffrent d’une pénurie d’offres d’emploi ;
  • Les femmes qui veulent retravailler après un congé parental (maternité ou d’éducation) ;
  • Les personnes qui ont bénéficié de contrats aidés depuis moins d’un semestre ;
  • Les personnes dont les domaines de compétences offrent des possibilités de postes limitées et pour qui la mobilité professionnelle se présente comme la meilleure option ;
  • Les bénéficiaires d’un contrat de sécurisation professionnelle pour lesquelles il n’existe pas de financement spécifique.

Qu’apporte l’action de formation conventionnée ?

Toute personne qui décide de se former dans le cadre d’une AFC doit le faire dans le but d’acquérir de nouvelles compétences. Celles-ci doivent répondre aux exigences du marché de l’emploi dans le secteur d’activité choisi.

Si l’objectif est une déspécialisation ou une reconversion professionnelle, la formation suivie servira à l’obtention du diplôme, du certificat ou de l’attestation nécessaire à la profession envisagée.

En d’autres termes, l’AFC doit apporter ce qu’il faut en termes de qualifications pour assumer les postes visés avec efficacité et réussite.

Afin d’assurer le succès de l’AFC, il faudra présenter le projet à son conseiller Pôle Emploi. Celui-ci décidera si la démarche est vraiment nécessaire à la réinsertion professionnelle du candidat et étudiera avec lui les compétences qui ont besoin d’être renforcées ou acquises.

Quelle rémunération pendant l’action de formation conventionnée ?

Si les AFC sont accessibles gratuitement dès que les conditions sont remplies, les bénéficiaires pourront cependant être « rémunérés » le temps de leur formation.

Ainsi, les demandeurs d’emploi qui touchent une indemnisation pour l’ARE (Aide au retour à l’emploi) auront droit à l’AREF (Allocation d’aide au retour à l’emploi). Ceux qui ne bénéficient pas de l’ARF pourront prétendre à la RFPE (Rémunération formation de Pôle emploi).

Il n’existe pas de montant fixe pour ces rémunérations. Les conditions et la somme octroyées dépendront de la situation professionnelle du bénéficiaire avant de se retrouver sans emploi et du contexte général ou particulier de sa vie personnelle.

À noter que les candidats à l’AFC peuvent aussi faire la demande d’une subvention pour leurs déplacements dans le cadre de la formation, et éventuellement si besoin est, pour la logistique (transport, logement) et les repas.

Où peut-on bénéficier de l’action de formation conventionnée ?

Les Actions de Formation Conventionnées sont mises en place par Pôle Emploi en collaboration avec les organismes de formation. Il faudra en principe passer par son conseiller Pôle Emploi pour accéder à une formation. Celui-ci expliquera les conditions d’admission et de déroulement des programmes que le candidat souhaite rejoindre.

Il pourra aussi recommander les meilleures options pour la formation à suivre, notamment dans le cadre d’une AFC collective. Dans ce cas en effet, il orientera les bénéficiaires vers un programme mis en œuvre en collaboration avec une collectivité territoriale (Conseil général, Conseil régional…), un Organisme paritaire collecteur agrée (OPCA), etc.

Cependant, les conseillers dans le cadre du PPAE (Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi) sont également habilités à accompagner les demandeurs d’emploi dans leur démarche AFC.

    Noter cette page