Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

L'UNEDIC prévoit une aggravation du chômage en 2013 : le travail par missions en portage salarial représente-t-il une opportunité à saisir ?

La direction générale de l’UNEDIC prévoit une “évolution négative de l’emploi” en 2013 et en conséquence une aggravation du déficit du régime d’assurance chômage géré par cet organisme.

Dans une note sur la situation financière de l’assurance chômage publiée le 14 janvier, et s’appuyant sur la prévision de croissance retenue par la majorité des experts, de 0,1 % en 2013, l’Unedic prévoit que la baisse de l'emploi affilié à l'assurance chômage sera de -174 000 emplois en 2013. Le nombre de chômeurs indemnisés augmenterait de +89 600 au cours de l'année en cours.

L'équilibre technique a en outre revu à la hausse ses prévisions de déficit avec  -2,7 milliards d'euros pour 2012, portant sa dette à 13,8 milliards d'euros et -5 milliards pour 2013 engendrant un déficit cumulé de -18,6 milliards d'euros en fin d'année. Lors de la précédente prévision en septembre 2012, faite sur une prévision de croissance de +0,5 % en 2013, le régime estimait son déficit cumulé à 13,6 milliards d'euros pour 2012 et 17,7 milliards d'euros pour 2013.
Dans sa note l’UNEDIC ne tient pas compte de l’impact éventuel sur l’emploi des négociations achevées ou en cours telles l’accord conclu vendredi entre les partenaires sociaux sur la Sécurisation de l’emploi, les Emplois d’avenir et le Contrat de génération qui va donner lieu à une Loi dont l’Assemblée nationale  commence la discussion mi- janvier.

Cependant, le travail par missions se positionne comme une solution pour aménager les transitions professionnelles : il existe une offre continue et importante de missions. Celle-ci s’adresse aux salariés « en général » au travers de l’INTERIM et plus précisément aux cadres par le biais du PORTAGE SALARIAL. D’autres formules plus marginales concourent également à faciliter l’accès à des missions : les groupements d’employeurs et les coopératives d'activité.

Au sein de ces organisations, un salarié peut envisager d’effectuer une mission en CDD ou en CDI à temps partiel et bénéficier d’un report de ses droits ASSEDIC non consommés.
 L’intérêt pour les personnes est triple : ne pas rompre avec l’activité professionnelle, faire des expériences nouvelles et pouvoir se faire embaucher si l’entreprise apprécie la personne et manifeste un besoin pérenne. Par ailleurs, quelques-uns trouveront  dans ces formules une solution pour réorganiser leur rapport au travail.

J FLeven

En savoir plus  consultez la VIDEO - Michel Sapin sur RTL : "Il faudra prendre des mesures sur le régime chômage"

Laisser un commentaire