Printer Friendly and PDF

Travailleur indépendant, comment devenir autonome ?

En Europe, le travail indépendant est devenu un véritable pilier du marché de l’emploi. La France suit cette tendance. Le nombre de travailleurs en freelance a augmenté de 85% entre 2000 et 2013*.

travailleur indépendant (freelance)

Travailleur indépendant : motivations, avantages et qualités

De nos jours, le travailleur indépendant se démarque par sa volonté d’entreprendre en autonomie, l’envie de développer son propre business, le désir d’être son propre patron et l’espoir de mieux gagner sa vie font partie des éléments sources de motivation.

Au-delà de ces aspirations, des avantages concrets s’offrent aux travailleurs indépendants : flexibilité horaire, choix de l’environnement de travail…

Cependant, tout le monde n’est pas fait pour travailler en indépendance. Cela requiert des qualités bien particulières, de l’énergie et de la motivation. La plus importante est sans doute la capacité d’organisation. En effet, le freelance se doit d’alterner entre missions et prospection, et plus largement entre vie professionnelle et vie personnelle.

Il se doit d’être pragmatique, polyvalent et capable d’une remise en cause permanente.

BESOIN D'AIDE POUR DEVENIR INDÉPENDANT ?

ITG vous accompagne avec le portage salarial

  Demandez un rendez-vous personnalisé  

Qu’est-ce qu’un travailleur indépendant ?

Selon le site officiel de l’administration française, est considéré comme travailleur indépendant toute personne répondant au moins à l’une des conditions suivantes :

  • Il dirige une structure sociale immatriculée au sein d’un organisme d’affiliation (Urssaf, registre du commerce et des sociétés, …)
  • Il exerce une activité commerciale sous le régime micro-social
  • Il fixe lui-même ses conditions de travail, sauf si elles sont établies par le contrat avec un client

Quelles structures juridiques pour se mettre à son compte ?

Le travailleur indépendant a plusieurs options et a la possibilité de choisir la structure juridique qui lui convient le mieux.

Entreprise individuelle

L’entrepreneur et l’entreprise sont la même personne. Depuis 2009, il est possible d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur. Il bénéficie d’un régime social simplifié et du régime fiscal appliqué pour les micro-entreprises.

Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

C’est la version individuelle de la SARL.

Le professionnel indépendant réserve une partie de son patrimoine à l’entreprise. Cet argent sert de caution pour les créanciers.

Travailleur indépendant, salarié en portage salarial : les 5 différences essentielles

Contrairement au travailleur indépendant et comme son nom l’indique, le salarié en portage salarial bénéficie du statut de salarié. Cette différence est majeure et source de nombreuses différences entre le travailleur autonome et le salarié porté. Ce dernier bénéficie d’un accompagnement personnalisé par la société de portage.

Administratif et gestion

Le professionnel indépendant doit s’occuper de l’administratif et de la gestion. Au contraire, une personne en portage salarial bénéficie d’un accompagnement personnalisé et d’une prise en charge totale par la société de portage moyennant un pourcentage sur son chiffre d’affaires (10%). Le salarié porté gagne ainsi du temps et peut se concentrer sur l’essentiel : les missions et la prospection.

Très souvent, le freelance doit s’attacher les services d’un onéreux comptable.

Couverture sociale

Le travailleur indépendant ne pourra pas bénéficier de couverture en cas de chômage ou de maladie grave. L’assurance chômage dont bénéficie le travailleur en autonomie en cas de problème n’est pas à la hauteur du régime général des salariés.

Au contraire, une personne portée est salariée aux yeux de la loi et bénéficie de la sécurité liée à ce statut. Ainsi, le professionnel indépendant prend davantage de risque.

Pour être indemnisé correctement en cas d'accident de la vie, travailler en indépendance nécessite de souscrire à un complément d'assurance.

Retraite

Le travailleur indépendant a la particularité de cotiser pour plusieurs régimes de retraite. Sa protection sociale dépend du statut juridique choisi lors de la création de son entreprise. Au contraire, le salarié porté cotise “classiquement” pour le régime de retraite avantageux des salariés.

Salaire

Une personne en portage salarial est payée dès le premier mois si elle a obtenu des missions. Le freelance n’a pas de certitude sur ses revenus.

Formation professionnelle

Le salarié porté bénéficie du DIF devenu le CPF (Compte Personnel de Formation). La société de portage lui fournit les formations et l’aide à monter les dossiers de prise en charge afin de l’aider à devenir autonome et à prospecter pour gagner des missions.

Au contraire, le travailleur indépendant doit être en veille permanente sur son domaine d’activité et se former par ses propres moyens pour faire face à la concurrence.

Pour compléter votre réflexion, consultez cette page sur le site ACPI (Agence Conseil Pour les Intervenants) : Portage salarial, freelance ou auto-entrepreneur ?

BESOIN D'AIDE POUR DEVENIR INDÉPENDANT ?

ITG vous accompagne avec le portage salarial

  Demandez un rendez-vous personnalisé  

 

*Source : Maddyness