Le négociateur immobilier est un acteur incontournable du secteur de limmobilier. La forte augmentation des activités sur le marché contribue en effet à rendre ce métier mieux connu auprès du public. De plus en plus de professionnels choisissent dexercer en indépendant, mais pour cela, il faut posséder une qualification adaptée à lemploi et justifier dune certaine expérience dans ce domaine. Dautre part, le négociateur immobilier indépendant doit être capable de travailler en autonomie. 

Qu’est-ce qu’un négociateur immobilier indépendant ?

Le négociateur immobilier intervient dans les transactions de vente ou de location immobilières, et se charge de l’ensemble des tâches relatives à celles-ci : prospection immobilière, estimation des biens immobiliers, obtention des mandats, visites des biens, conseils aux deux parties. Il joue de ce fait le rôle d’intermédiaire entre le vendeur et l’acquéreur (ou le locataire).

Il peut aussi s’occuper de l’établissement des baux et de la délivrance des quittances de loyer lorsque sa mission concerne la gestion locative d’un bien.

En tant qu’indépendant, il peut être mandaté par un réseau, une agence ou un promoteur immobilier. Dans ce cas, il négocie et prend des engagements au nom de son mandataire.

Afin de pouvoir réaliser toutes ses tâches, il doit disposer d’un sens commercial et être un bon communicant et posséder des connaissances juridiques.

Comment devenir négociateur immobilier indépendant ?

Compte tenu du rôle qu’il aura à jouer, le négociateur immobilier doit posséder certaines qualifications en plus de quelques traits de personnalité bien précis.

En principe, il est nécessaire avoir un BTS Professions immobilières ou une licence équivalente, ou encore, être diplômé d’une école de commerce pour pouvoir exercer le métier de négociateur immobilier indépendant.

Toutefois, vous pouvez devenir négociateur immobilier grâce à des formations en organisme spécialisés ou directement avec l’agence immobilière d’accueil.

Quels sont les statuts juridiques possibles pour un négociateur immobilier indépendant ?

À la différence de l’agent immobilier, le négociateur indépendant peut choisir le statut d’agent commercial ou agent commercial à fiscalité micro-entrepreneur, étant donné qu’il agit en tant que prestataire de services (dans ce cas, il peut profiter du régime fiscal simplifié, et de ce fait, d’un abattement de 34 % sur son CA).

Il peut également opter pour le statut d’EIRL (Entreprise individuelle à Responsabilité limitée) ou pour celui d’EI (Entreprise individuelle).

  • Avec le statut d’EIRL, il a le choix entre l’impôt sur les sociétés ou l’impôt sur le revenu.
  • Avec le statut d’EI, il relève du régime des bénéfices non commerciaux(BNC) et jouit d’une exonération de la TVA sous condition de respect du plafond de chiffre d’affaires (CA) annuel fixé par le Code général des impôts.

Choisir le portage salarial pour devenir négociateur immobilier

Si le négociateur immobilier veut se libérer des contraintes liées à la gestion administrative et comptable de son activité, il peut opter pour le portage salarial. Dans ce cas, il signe un contrat de travail avec la société de portage salarial et bénéficie des avantages dont jouit un salarié classique tout en évoluant en tant qu’indépendant : prévoyance santé, remboursement des soins, cotisations chômage, congés payés, assurance retraite, arrêts maladie, mutuelle d’entreprise, responsabilité civile professionnelle (RCP).

Quel est le salaire d’un négociateur immobilier indépendant ?

Détail important que les candidats souhaitent souvent connaître en priorité : combien gagne un négociateur immobilier indépendant ?

Il n’existe pas de réponse précise à cette question puisqu’il s’agit de prestation de service et en tant que prestataire, il se rémunère en prélevant une commission sur la valeur de la transaction. Et en toute logique, plus le négociateur conclut de transactions, plus ses revenus seront importants.

En moyenne, le revenu annuel oscille entre 37 500 euros et 38 000 euros (source statistiques du Syndicat National des Professionnels Immobiliers), mais ceci peut varier selon la capacité de travail et les performances de chacun.

Pour bénéficier d’un revenu plus régulier, le négociateur immobilier peut recourir au portage salarial afin de sécuriser ses revenus et de pouvoir bénéficier du chômage en cas de cessation d’activité.

Les avantages et inconvénients d’être négociateur immobilier indépendant ?

Les avantages du négociateur immobilier

L’autonomie et la liberté sont les principaux avantages du métier de négociateur immobilier indépendant. En outre, en faisant partie d’un réseau immobilier, il peut profiter d’une meilleure visibilité et disposer d’outils performants nécessaires à la réalisation de ses tâches.

D’autre part, un négociateur immobilier est souvent mieux rémunéré qu’un salarié dans une agence immobilière. En effet, il peut percevoir entre 70 % et 99 % des commissions d’agence (contre 45 % pour un salarié).

Les inconvénients du négociateur immobilier

En optant pour le statut d’agent commercial à fiscalité micro-entrepreneur, il convient de respecter les seuils de CA exigés par l’autorité compétente.

L’adhésion à un réseau immobilier important est primordiale pour assurer de bons revenus.