Indépendants : Comment choisir vos clients ? - ITG
Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Indépendants : Comment choisir vos clients ?

En tant qu’indépendant, lorsque votre activité fonctionne et que vous êtes performants dans votre domaine, il peut vous arriver de recevoir plusieurs demandes de missions en même temps. Mais faut-il pour autant toutes les accepter en pensant directement au profit ?

Toutes les missions ne sont pas bonnes à prendre ; délai de paiement, mésentente organisationnelle, rupture de contrats sont autant de retombées négatives qui peuvent être évitées.

Indépendants: Comment choisir vos clients ?

La santé économique de votre client: un premier indicateur

Freelances, auto-entrepreneurs et consultants indépendants apportent aujourd’hui une vraie solution de ressources humaines aux entreprises. Nombre d’entre elles préfèrent aujourd’hui externaliser certaines compétences auparavant intégrées pour de multiples raisons (besoin ponctuel, rationalisation RH, etc).

Proposer ses services en tant que travailleur indépendant et non plus employé ne se résume donc pas à un simple échange de services contre une rétribution, mais bien à passer d’une relation employeur/salarié à une relation fournisseur/client avec les avantages et inconvénients que cela induit.

Exemple avec le délai de règlement de vos missions, celui-ci doit être notifié dans le contrat établi avec l’entreprise cliente. Respecté ou non, ce délai contractuel est une protection juridique supplémentaire à l’exécution du contrat et au lancement d’une procédure de recouvrement.

De manière générale, il est essentiel de vous renseigner avant de choisir votre client pour vous assurer de percevoir votre dû dans les délais. Recherchez les chiffres clés; son CA et son évolution, son bilan, son nombre de salariés, son statut, mais aussi les avis sur internet de ses propres clients. Une entreprise qui néglige ses clients n’augure rien de bon pour ses fournisseurs.

Intérêt propre à la mission

Demandez-vous : quel est mon intérêt, autre que financier, à accepter cette mission ?
Bien qu’un nouveau contrat aille de pair avec une rémunération de plus. L’entreprise cliente, lorsqu’elle fait appel à vous, doit le faire pour votre expertise et non pour répondre à une problématique que vous ne maîtrisez pas.

De la même manière, une mission qui ne vous intéresse pas sur le plan professionnel n’est pas toujours une bonne idée. Si la problématique du client vous parait fastidieux il est important d’en discuter avec le donneur d’ordre pour identifier correctement votre rôle et ce que vous apporterez à sa société.
Votre but personnel, à travers une nouvelle mission, est que votre tarif soit respecté, que professionnellement la mission soit épanouissante, qu’elle vous permette d'affuter votre expertise et/ou de l’étendre en vous ouvrant à des sujets connexes.

 

L’intérêt de la mission pour votre réseau

Si les grandes entreprises jouissent d’un beau réseau et que les contacts viennent à eux ce n’est pas toujours votre cas.
Il peut être intéressant pour votre carnet de contact d’accepter certaines missions soit parce que le client est précieux soit parce que son réseau l’est encore plus !
En effet, un client satisfait en parlera à ses contacts. Vous pourrez facilement devenir la référence de votre client quand on lui parlera de votre domaine d’activité. Le bouche-à-oreille est toujours le plus grand allié des Indépendants.

Intéressez-vous à la vie sociale de votre entreprise cliente, de ses salariés. Vérifiez notamment leurs réseaux sociaux (LinkedIn notamment) et le nombre de contacts qu’ils possèdent.
Rien ne vous empêche de demander une mise en avant de votre expertise ou du travail que vous avez réalisé sur ces mêmes réseaux sociaux.

 

Partage de valeurs communes

Vous allez signer un contrat avec votre client, ce contrat vous unira le temps de la mission. Vous travaillerez donc ensemble durant quelques semaines, mois ou années.
Lors de votre première rencontre, il est important pour vous d’être à l’écoute des besoins du dirigeant, qui fait appel à vous, pour mieux les identifier.

Il vous faut vous intéresser de la même manière au fonctionnement de l’entreprise, à ses valeurs morales et éthiques. Si vous n’êtes pas d’accord fondamentalement sur la vision de votre expertise et sur votre apport à sa société, rien ne sert de persister. Quand bien même les conditions énoncées précédemment seraient respectées. Vous devez comprendre les besoins du client de la même manière qu’il doit entendre les limites de votre expertise.


Ne vous lancez pas bille en tête dans une relation professionnelle qui pourrait vous coûter plus que ce qu’elle devait rapporter sur le papier. Gardez un esprit critique en toute occasion, surtout quand on vous sollicite, afin de vous épargner quelques déboires et d’enchaîner les contrats en choisissant des clients enrichissants sur le plan professionnel.

4.2 (12 votes)

Laisser un commentaire