Hausse de la CSG, quels impacts pour les indépendants ? - ITG
Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Hausse de la CSG, quels impacts pour les indépendants ?

Hausse de la CSG

C’était une des réformes phare d’ Emmanuel Macron, annoncée lors de sa campagne présidentielle. Dès le 1er janvier 2018 le taux de la CSG a été augmenté de 1,7 point sur les revenus d’activité des Français.  Cependant cette nouvelle augmentation de la CSG devait s’accompagner d’une baisse des cotisations salariales. Qu’en est-il vraiment ? Et quels  seront les effets réels pour les indépendants ?

Une nouvelle hausse de la CSG en janvier 2018

La Contribution Sociale Généralisée a été mise en place pour la première fois en 1991 afin de diversifier le financement de la protection sociale. S’appliquant à tous les Français et prélevée sur leurs revenus qu’ils soient actifs, chômeurs ou retraités. Originellement équivalent 0,5% du salaire brut, elle a beaucoup évolué ces dernières années pour atteindre jusqu’à 9,2% des revenus d’activité.

C’est dans le cadre du projet de loi de finances de 2018 que fut votée une nouvelle augmentation de 1,7 point de la contribution sociale généralisée.  Cependant si une partie de la CSG est toujours imposable, la hausse de 1,7 point, elle ne le sera pas.

Equilibrée par la disparition de certaines cotisations salariales

Le président de la République a choisi de réduire les cotisations salariales en supprimant la part reversée pour le chômage (2,4%) et celle pour la maladie (0,75%). Cette diminution est prévue  en deux temps : 2,2 points au 1er janvier 2018, puis à nouveau 0,95 point en octobre 2018.
Ainsi les Français devraient, par cette baisse de cotisations salariales, gagner en pouvoir d’achat avec une légère hausse des revenus nets.
Les cotisations patronales, quant à elles, restent pour le moment inchangées.

Des perdants et des gagnants

Les salariés du privé et donc les salariés portés

Ce sont les salariés du privé qui seront les premiers bénéficiaires de cette hausse du pouvoir d’achat annoncée. Il aura néanmoins fallu attendre l’automne pour voir les fruits de la réforme. En effet,  ils pourront constater en d’octobre la disparition de deux lignes de cotisations sur leurs fiches de paie. L’exécutif promet ainsi aux Français une augmentation de 1,45% de leur salaire net en moyenne.

Les indépendants non salariés portés

Pour qu’ils ne soient pas lésés par cette réforme, le Premier Ministre a présenté dans son plan du gouvernement pour les indépendants une solution visant à la fois à baisser de 2,15 points la cotisation famille  mais également à baisser  de 5 points la cotisation maladie, afin de contrebalancer la hausse de la CSG.
Cela correspond à un gain de pouvoir d’achat pour 75% des indépendants : ceux dont les revenus nets annuels sont inférieurs à 43000€.

Les fonctionnaires

Si les salariés de la fonction publique ne seront pas les principaux perdants de la réforme Macron, ils n’y gagneront pas pour autant. Effectivement, une indemnité sera mise en place compensant exactement la hausse de la CSG. Seulement celle-ci sera gelée en 2020.

Les retraités

Annoncés comme grands perdants de cette réforme, les 7 millions de retraités français subiront également cette hausse de la CSG. Parmi eux 4,5 millions devraient bénéficier d’une hausse de leur pouvoir d’achat, grâce à la suppression de la taxe d’habitation.

En bref

La réforme Macron sur la CSG touchera tous les Français mais de façon différente. Si des compensations ont été prévues pour pallier la hausse de la CSG, tous les Français ne sont pas concernés.
Ainsi 4,5 millions de retraités aux revenus les plus modestes, les salariés portés, les salariés du privé et les indépendants devraient bénéficier d’une hausse de leur pouvoir d’achat.
Les fonctionnaires se contenteront d’une stagnation  de celui-ci. Enfin, les 2,5 millions de retraités les plus aisés ainsi que les bénéficiaires de revenus du patrimoine seront les plus impactés par la hausse de la CSG sans compensation.  

Pour plus d’information rdv sur le site de l’URSSAF ► https://bit.ly/2Isw3EL

et  sur Légifrance.gouv.fr  ► https://bit.ly/2Isx4wz

 

Notez cette page

Laisser un commentaire