Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Couverture sociale en portage salarial : comment ça marche ?

Le portage salarial permet de devenir indépendant et de bénéficier de la liberté si chère au freelance. A cela vient s’ajouter la possibilité de s’appuyer sur le statut de salarié, en profitant de toute la sécurité qu’il comporte. La couverture sociale du salarié porté le sécurise à la fois en cas de maladie et de chômage. Comment fonctionne la couverture sociale en portage salarial ? Vous trouverez ci-dessous des éléments de réponse.

Couverture sociale portage salarial

Portage salarial santé : la couverture du salarié classique

En portage salarial, vous êtes couvert par la sécurité sociale et le régime général dès lors que vous avez un contrat de travail et des bulletins de salaire. La prise en charge comprend vos remboursements de soins, vos consultations chez le médecin, vos médicaments, les arrêts maladie, une hospitalisation…

Vous percevez les indemnités journalières de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) dès lors que vous avez travaillé 150 heures durant les trois derniers mois.

En tant que salarié porté, vous êtes soumis aux mêmes règles qu’un salarié classique : vous disposez de 48 heures pour informer la sécurité sociale et votre employeur (l’entreprise de portage salarial). Il en va de même dans le cas d’un congé parental.

La solution du portage salarial vous offre des avantages importants en matière de santé :

  • Mutuelle : Vous accédez à une mutuelle d’entreprise. En optant pour ITG, vous bénéficiez de la mutuelle AXA, particulièrement avantageuse, qui vous offre des garanties solides à des tarifs attractifs, qui vont bien au-delà de ce que propose le PEPS, syndicat majoritaire du portage.
  • Prévoyance : Vous profitez aussi de la prévoyance, en complément de la sécurité sociale. Celle-ci vous permet à la fois de sécuriser vos proches en cas de décès ou de handicap, et de bénéficier d’un complément en cas d’arrêt maladie qui se prolonge, par exemple.

Pour en savoir plus, consultez notre article :

   Portage salarial et arrêt maladie

Le portage salarial, pour bénéficier de l’allocation chômage

En tant que salarié, le portage vous permet de constituer des nouveaux droits et ainsi de prétendre aux indemnités chômage de Pôle Emploi dans le cadre de l’ARE (Allocations de Retour à l’Emploi). La législation du portage salarial, et notamment l’ordonnance du 2 avril 2015, sécurise les salariés portés dans leur droit au chômage.

L’entreprise de portage salarial peut remplir l’attestation employeur, laquelle est suffisante pour bénéficier de l’allocation chômage. Si vous arrêtez votre activité et que votre contrat est rompu avec l’entreprise de portage salarial, vous pouvez percevoir les ARE, puisque le lien de subordination entre le porté et son entreprise de portage est parfaitement reconnu dans la loi.

Votre indemnité est calculée sur la base d’un salaire brut équivalent temps plein, lequel doit être au moins équivalent à 70% du plafond de la sécurité sociale.

Vous avez la possibilité de cumuler vos ARE et les missions en portage salarial jusqu’à épuisement de vos droits. En effet, un contrat de travail à temps partiel vous permet, par cette reprise d'activité partielle, de cumuler totalement ou partiellement vos revenus avec l'ARE. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site de l'UNEDIC https://www.unedic.org/ et/ou notre page : https://www.itg.fr/portage-salarial/ASSEDIC_Portage_salarial.html

Pour en savoir plus, consultez notre article :

   Portage salarial et allocations chômage

Enfin, si vous avez besoin d'une information ou que vous aimeriez bénéficier d'un complément d'information sur le portage salarial, n'hésitez pas à nous contacter : https://www.itg.fr/portage-salarial/portage-informations/contactez-nous.html

5 (10 votes)

Laisser un commentaire