Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Enquête APEC : stabilité de l'nsertion des jeunes diplômés

Alors que toutes les formes d’emploi semblent en retrait (le portage salarial semble lui aussi marquer le pas), en cette rentrée 2012, l’enquête annuelle de l’APEC sur l’insertion des jeunes diplômés, rendue publique mercredi 3 octobre 2012, fait état « de résultats satisfaisants ». Avec un taux moyen d’emploi de 71 %, malgré la situation économique incertaine, la promotion 2011 fait aussi bien que celle de 2010.

Toutefois, l’accalmie risque d’être de courte durée, préviennent les auteurs qui anticipent dans les prochains mois une diminution du recrutement cadres, dont les jeunes seront les premières victimes.

En avril 2012, c’est-à-dire, 8 mois après leur sortie de l’école ou de l’université, 71% des 4.082 jeunes diplômés de niveau bac + 4 et plus  interrogés par l’APEC dans le cadre de son enquête  avaient décroché un job. Un chiffre identique à la promotion 2010, mais inférieur à l’avant-crise :  en 2008, 77% de jeunes diplômés en poste. En 2011, 78% ont rejoint le secteur prive, et 22% le secteur public. 6 jeunes diplômes sur 10 ont ete embauches en CDI (sans changement par rapport a 2010) et le salaire annuel d’embauche median est passé de 27 200 a 27 900 euros d’une année à l’autre.
Si la durée moyenne de recherche d’emploi reste la même que pour la promotion 2010 (2 mois en moyenne, et une durée médiane d’un mois), les diplômés 2011 ont davantage anticipé leur arrivée sur le marché du travail : 60% ont commencé leurs recherches avant l’obtention de leur diplôme, contre 55% pour la génération précédente. 

Répondre à une offre reste la principale manière de trouver un emploi (30 % des jeunes interrogés), et ceci principalement via Internet, note l’Apec. Les « méthodes d’approche directe » (dépôt de candidature sur Internet, dépôt de CV, présence sur salon, etc.) ont été efficaces pour un quart des interviewés, tandis que 20 % d’entre eux déclarent avoir trouvé leur premier poste suite à un stage.  Si 7 jeunes diplômés sur 10 déclarent être inscrits sur un réseau social professionnel (Linkedin, Viadeo), ces derniers restent « marginaux » dans l’obtention d’un premier job. En effet, seulement 4 % des jeunes diplômés ont décroché leur emploi par ce biais.
L’embellie décrite risque toutefois d’être de courte durée : « La situation économique s’est encore dégradée depuis avril, et les résultats publiés par l’Apec en juillet laissent entrevoir une baisse du recrutement des cadres en 2012, qui va d’abord impacter les jeunes diplômés », souligne Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec. Alors que les entreprises avaient embauché 38 000 jeunes diplômés en 2011, l’Apec anticipe entre  « 31 000 et 37 000 » recrutements en 2012. Même si selon JM Marx, « la fourchette sera plus proche de 31 000». Une occasion de se tourner vers le Portage salarial pour ceux qui ont la fibre entrepreneuriale, ou tout simplement dans l’attente d’une amélioration de l’emploi.

Jean François Leven

Laisser un commentaire