Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Emploi intérimaire : la baisse continue. Comment le portage salarial est devenu une solution à la transition professionnelle des cadres ?

Fin septembre 2012, le nombre d'intérimaires s'établit à 572 900 en baisse de 24 200 emplois (- 4%) par rapport à fin août 2012, indique Pôle emploi dans ses statistiques mensuelles sur l'intérim, publiées le 12 novembre 2012. En un an (de septembre 2011 à septembre 2012), l'intérim a baissé de 75 400 emplois, soit -11,6%.

En septembre 2012, le volume moyen journalier d'emplois intérimaires s'établit à 361 200, soit -2,1 % en un mois et -11 % sur un an. Tous les grands secteurs connaissent une baisse au mois de septembre : -5,6 % dans la construction, -3,9 % pour le tertiaire et -3,3 % pour l'industrie.

Toutes les catégories socioprofessionnelles connaissent une évolution annuelle négative de leur emploi intérimaire :

-9,1 % pour les cadres et professions intermédiaires, -10,6 % pour les ouvriers qualifiés, -11,1 % pour les employés et -13,6 % pour les ouvriers non qualifiés. De fin septembre 2011 à fin septembre 2012, l'emploi intérimaire diminue pour l'ensemble des tranches d'âge.

Par ailleurs, Pôle emploi observe une plus forte diminution annuelle des effectifs féminins. « Sur un an, les effectifs masculins baissent moins rapidement que ceux de leurs homologues féminins (-11,4 % pour les hommes contre - 12,2 % pour les femmes) ». Ce constat global est toutefois inversé pour les intérimaires de 20 à 24 ans.

En septembre, seule la région Limousin enregistre une hausse de l'emploi intérimaire (+0,8 %). À l'inverse, les régions Champagne-Ardenne et Languedoc-Roussillon affichent les plus fortes baisses (respectivement - 7,5 % et - 8,4 %). Sur un an, l'emploi intérimaire diminue dans toutes les régions, notamment en Champagne-Ardenne (-18,5 %).

À l’évidence, le travail intérimaire accuse une baisse, le portage salarial montre plutôt quant à lui une progression. Les femmes cadres en transition professionnelle peuvent se diriger vers le travail par missions porté, elles prospectent et négocient  une prestation et des honoraires auprès d’une entreprise cliente. Elles trouvent  là une manière de développer leur emploi, saisir les opportunités de missions, sans risque sous le statut de salarié. L’entreprise de portage salarial établit un contrat de travail avec le porté et un contrat commercial avec l’entreprise cliente, sur la base de la prestation négociée. L’entreprise fournit au salarié porté, l’accompagnement  et la formation tout en assurant le suivi du bon déroulement de la mission.

Laisser un commentaire