La solution de portage salarial rencontre un vif succès auprès des travailleurs indépendants ou des actuels salariés qui cherchent un tremplin avant de créer leur propre structure. Cette option permet de sécuriser ses revenus et de bénéficier d’une bonne couverture sociale.

Les avantages du portage salarial pour les travailleurs indépendants

Si le portage salarial connait un tel gain de popularité en France, c’est pour son caractère « hybride », combinant l’autonomie du travailleur indépendant, la sécurité financière appréciable et la protection sociale des employés d’une entreprise. En effet, le statut de « salarié porté » donne droit à :

  • la Sécurité sociale ;
  • la mutuelle collective souscrite par la société ;
  • l’assurance chômage ;
  • la validation de points pour la retraite de base et complémentaire.

la société de portage s’occupe de toutes les questions administratives, comptables, juridiques et fiscales.

La solution de portage salarial est idéale pour les actifs en quête de liberté et/ou d’un métier plus en phase avec leurs aspirations. Contrairement aux salariés classiques, ils ont la possibilité de travailler à leur propre rythme dans le lieu de leur choix : à leur domicile, dans un espace de coworking, dans les locaux de l’entreprise cliente si la nature de la mission l’exige, ou dans un autre espace de travail. N’ayant pas de compte à rendre concernant la gestion de leur temps, ils peuvent s’organiser en fonction de leurs impératifs personnels ou familiaux et trouver un bon équilibre entre vie privée et professionnelle. La seule contrainte : respecter les délais convenus avec les clients.

Il s’agit d’un moyen simple et flexible de tester la faisabilité d’un projet ou sonder un marché avant de monter une structure juridique. Plus de 80 000 Français exerçant une activité indépendante se sont déjà laissé convaincre et bon nombre d’entre eux ont franchi le pas de l’entrepreneuriat.

De plus, face à la montée en puissance du portage salarial, la loi a évolué pour lui offrir un cadre réglementaire en 2017. Une convention collective a été mise en place afin de mieux protéger les indépendants qui se tournent vers ce système.

Les clés du succès d’une activité en portage salarial

Réussir sur le long terme en tant que salarié porté n’est pas donné à tous ceux qui essaient.

En plus du dynamisme, de la qualité des prestations et de la rigueur, il faut décrocher continuellement de nouvelles missions. La rémunération versée chaque mois par la société de portage est en effet basée sur le chiffre d’affaires réalisé par ce dernier (c’est-à-dire les honoraires facturés aux clients). Une prospection commerciale sérieuse est donc indispensable. Le salarié porté conserve néanmoins toute latitude dans le choix des projets, parce qu’ils « ont du sens », ou des clients parce qu’ils partagent les mêmes valeurs que lui. Il est à noter qu’il est interdit de recourir au portage salarial pour proposer des services à des particuliers.

Le choix de la société de portage salarial constitue également un facteur clé de la réussite du professionnel. Parmi les services que cette dernière fournit aux salariés portés figure l’accompagnement dans la recherche de missions, des formations sur les techniques d’élaboration d’une offre attractive, l’art de négocier, etc. Or, le marché du portage salarial compte plus de 300 acteurs.

Une alternative au recrutement appréciée des entreprises

Le portage salarial attire également un nombre croissant d’entreprises à la recherche de compétences rares ou pointues. Au lieu de perdre du temps et de l’argent dans un processus de recrutement classiques, elles peuvent trouver facilement un prestataire hautement qualifié, expérimenté (une expérience minimale de 3 ans est souhaitable en plus d’un diplôme de niveau Bac+2 ou plus) et fiable dans un domaine bien précis et pour une durée bien définie.

Attention, certaines activités sont incompatibles avec la solution de portage salarial :

  • les professions libérales ou réglementées : avocat, notaire, architecte, agent immobilier médecin, infirmier, expert-comptable, artisan, professionnel du bâtiment ;
  • les travaux dangereux ;
  • les services à la personne ;

En l’absence de tout lien de subordination, l’entreprise cliente n’alourdit pas sa masse salariale et lui évite des investissements en matériel et dans l’aménagement d’un poste de travail supplémentaire. De plus, elle n’a aucune indemnité à payer avec l’expert avec qui elle collabore pour un projet spécifique à la fin du contrat.

Dernier atout, elles sont libérées des contraintes administratives (déclarations fiscale et sociale, gestion des ressources humaines), il leur suffit de signer un contrat commercial avec la société de portage et règle la facture de prestations correspondante.

Noter cette page