Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

L’obligation de se former : le portage comme pied à l'étrier

La rentrée n’y fait rien. Le mois de juillet n’a pas fait exception aux habituelles mauvaises nouvelles sur le front de l’emploi : les statistiques mensuelles de Pôle Emploi font état de 3,424 millions de demandeurs d’emploi en catégorie A, soit +0,8% par rapport au mois de juin. Mais une fois n’est pas coutume, une mauvaise nouvelle de Pôle Emploi peut en cacher une bonne de… Pôle Emploi !

formation et emploi

Le rôle moteur de la formation dans la recherche d’emploi

A souligner : une récente publication de pôle emploi, a apporté de l’eau au moulin à l’équation formation = emploi, soulignant que plus d’une personne sur deux – 50,8% – à la recherche d’un emploi était en activité six mois après la fin d’une formation. La bonne nouvelle tient surtout à ce que ce chiffre est en hausse de plus de 5 points par rapport à l’année qui précède – 45,5% en 2012.

Le rôle positif que joue la formation se vérifie d’autant plus que le taux de retour à l’emploi – c’est-à-dire la « proportion de personnes en emploi à la fin d'une période » –  est plus élevé pour celles et ceux qui en ont bénéficié (54%) que pour les autres (48,9%) : n’est-elle pas désormais désuète cette époque pourtant récente où la formation de Pôle Emploi était qualifiée d'échec ?

Le sujet mérite en tout cas d’être étudié de plus près : en effet, la vraie difficulté historique, c’est qu’alors qu’elles sont financées par Pôle Emploi, le taux d’acceptation de ces formations est remarquablement faible (20% en 2010 à titre d’exemple).

Le (toujours) faible recours aux formations : le portage, une formule plus incitative

La réticence persistante de nombreux salariés à se former lorsqu’ils sont en recherche d’emploi peut étonner. D’autant plus que le « refus de suivre une formation ou une action d'aide à la recherche d'emploi proposée par Pôle emploi » dans le cadre du projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) est un motif de radiation : l’article L. 5412-1 du Code du travail prévoit en effet que soient « radiées de la liste des demandeurs d'emploi (...) les personnes : (…) 3° qui, sans motif légitime : a) Refusent de suivre une action de formation ou d'aide à la recherche d'emploi (…) », la période de radiation étant de 15 jours au premier manquement, puis variant de 1 à 6 mois. Ces sanctions sont d’autant plus dissuasives qu’elles peuvent s’accompagner d’une réduction-sanction de 20% du revenu de remplacement sur une période de 2 à 6 mois.

Toute la question est donc de savoir ce qu’est un « motif légitime » de refus, et le texte reste (volontairement ?) muet sur le sujet, même si l’on peut penser à la proposition de formation sans adéquation au regard de l’emploi recherché, ou à la formation qui se tiendrait beaucoup trop loin du domicile. Toujours est-il qu’il reste un flou en matière de formation, ce qui a d’ailleurs pu être politiquement soulevé. 

La part des cadres à la recherche d’un emploi n’est pas négligeable. Beaucoup d’entre eux disposent en outre d’une véritable expertise – en matière informatique par exemple, ou de communication, marketing etc. – qui aurait toute sa place dans un projet de nature entrepreneuriale.

En ayant recours au portage salarial, ils font le choix d’être accompagnés guidés vers une nouvelle vie professionnelle. Dans ce cadre, la formation du consultant n’est plus vécue comme une contrainte mais bien comme une plaisante nécessité. A ce titre,  ITG a toujours mis l'accent sur l'accompagnement, mettant à la disposition des consultants, l’Académie ITG un parcours de formation conçu pour se professionnaliser et apprendre à décrocher des missions.

ITG a en outre signé un accord GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) en 2009, pour appuyer cette volonté de développer les compétences des professionnels autonomes

 
Nonobstant les premières missions acceptées, l'objectif est de mettre les personnes dans une dynamique de démarrage d'activité et de renforcer la sécurité de leur parcours professionnel : consultez nos programmes de formation et faites le choix de l’entrepreneuriat en acquérant les compétences nécessaires sans perdre aucun des avantages du salariat !

Laisser un commentaire