Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Le nouveau management : pour un modèle de leadership efficace

L’entreprise évolue et le système hiérarchique avec, forçant les leaders à s’adapter, bouleversant fondamentalement les profils et les équipes à manager.
Comment s’adapter et diriger efficacement dans ces conditions ?

Redéfinir le leadership

Les attentes des employés sont en pleine évolution,  diriger une équipe avec efficacité et motiver les gens autour de soi peut apparaître comme un dilemme cornélien.

La table ronde « Le leader du 21ème siècle et la transformation dans les entreprises » organisée par Right Management lors du forum Global RH 2016, en présence des DRH de plusieurs grands groupes, apporte cependant quelques réponses.

Dans un contexte d’accroissement de l’horizontalité organisationnelle, le leadership apparaît comme une autorité d’influence, basée sur les relations que le leader noue avec les membres d’un groupe. Il s’agirait donc plus d’une reconnaissance que d’un statut, liée à la capacité d’influencer, de motiver autour d’un objectif commun, en communiquant de manière fluide, instaurant de fait des relations de confiance.

Profil du leader moderne

Motivant, le leader moderne devrait, selon les retours de cette table ronde, embarquer ses équipes, qu’il félicite et encourage. Le management basé sur des ordres secs, sans explication du projet, ne permet plus de motiver une équipe, et a pour principale conséquence le burn-out et un taux de turn over élevé. Le leader tire son autorité non de sa position, mais de ses compétences ; non de ses ordres, mais de sa bienveillance.

Participatif, le leader d’aujourd’hui consulte ses équipes, recueille les propositions, même s’il ne les suit pas toujours. Ainsi, les individus auront la sensation d’avoir participé aux choix des lignes directrices, et seront plus concernés par la suite du projet.

Faire émerger des compétences est également un des objectifs du leader nouvelle génération, selon Maury Peiperl. Il reste attentif à distribuer des tâches variées, pour éviter l’ennui de ses troupes. Mieux, il les laisse se répartir les tâches comme ils l’entendent, afin de permettre à tous de monter en compétence selon les affinités individuelles. Une équipe soudée, capable de travailler ensemble, qui comprend les différentes étapes et le travail des autres est un gage de productivité.

Encourager l’émergence de ces nouveaux profils est fondamental pour les entreprises. En effet, les organisations qui sont capables d’encourager la carrière de leurs collaborateurs et de faire évoluer tout le monde en interne sont « deux fois plus productives, et leurs employés sont jusqu’à six fois plus engagés », selon Corinne Fromentin. Avec une conséquence particulièrement intéressante : les clients, fidélisés, sont moins volages, et dépensent plus. Intégrer dans la culture d’entreprise un nouveau profil de leader est donc un formidable levier de performance.

Laisser un commentaire