Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

4 conseils pour une reconversion professionnelle réussie

Beaucoup de salariés et d'entreprises partagent une même aspiration : bénéficier d’une plus grande souplesse au travail. En parallèle, le numérique joue aussi un rôle important : les évolutions technologiques entraînent le déclin de certains secteurs, tandis que d’autres se développent rapidement. Ces facteurs amènent de plus en plus de personnes à être concernées par une reconversion professionnelle, qu’elle soit subie ou choisie.

Quelle que soit sa situation, c’est une période délicate et difficile à gérer. Pour autant, la reconversion professionnelle peut aussi être un moyen de s’épanouir et d’aller au bout de ses rêves !

Voici des conseils simples et pratiques pour une reconversion professionnelle réussie.

Faites le point sur vos envies

Commencez par lister ce que vous avez apprécié dans votre passé professionnel et que vous aimeriez conserver. Puis, énumérez tout ce que vous avez détesté et dont vous ne voulez plus entendre parler. Cette démarche simple vous permettra de partir de ce que vous appréciez pour voir dans un deuxième temps si cela correspond à un métier.

Passée cette étape, vous devez être prévoyant en vous renseignant sur le secteur qui vous intéresse, pour voir s’il est suffisamment porteur. Prenez aussi le temps de faire les comptes et de parler de votre projet à vos proches.

Rencontrez des professionnels

Ne vous contentez pas de déclarations ou de livres décrivant le futur métier dans lequel vous envisagez de vous reconvertir. Il est indispensable de vous imaginer ce métier non pas comme l’expérience d’un jour, mais comme une future routine, qui vous demandera un travail quotidien.

Allez à la rencontre de professionnels exerçant le métier qui vous intéresse. Ainsi, vous pourrez vous rendre compte de leur quotidien et de leurs problématiques. C’est la meilleure façon de déterminer si vous êtes véritablement fait pour ce métier.

Privilégiez des passerelles avec votre ancien métier

Une reconversion professionnelle est d’autant plus difficile si votre futur métier est totalement différent de celui que vous exerciez précédemment. Par exemple, il risque d’être compliqué de convaincre un banquier de vous prêter de l’argent.

Il est donc indispensable de partir de ce que vous aimez et d’envisager votre futur métier comme une passerelle possible, qui vous permettra de transposer des pratiques précédemment utilisées. Imaginez votre reconversion comme un mur d’escalade : vous devez avoir 3 points fixes pour pouvoir bouger le 4ème point.

Enfin, si vous êtes en poste, n’oubliez pas qu’une reconversion en interne est potentiellement une bonne solution : votre entreprise connaît vos compétences et votre façon de travailler. Réciproquement, vous avez déjà une bonne connaissance du fonctionnement de l’entreprise et de son activité.

Envisagez l’indépendance avec un statut approprié

Qu’elle soit subie ou choisie, votre reconversion professionnelle peut aussi être l’occasion de devenir indépendant en créant votre entreprise. Vous pouvez alors vous demander quel statut est le mieux adapté à vos attentes.

Le régime auto-entrepreneur séduit par sa simplicité, mais comporte toutefois certaines limites : si vous exercez une activité de prestation de service, votre chiffre d’affaires annuel est limité à 32 900 euros par an. De même, ce choix vous oblige à avoir un compte bancaire dédié à votre activité. Enfin, si vous souhaitez prendre une RCP, les frais sont entièrement à votre charge.

Vous pouvez également vous lancer dans le grand bain et opter pour une création d’entreprise. Toutefois, ce choix peut être risqué, notamment pour vous qui êtes en reconversion professionnelle : créer son entreprise nécessite d’être bien préparé, d’avoir un réseau et d’être suffisamment aguerri pour pouvoir vendre son activité. Or, votre nouvelle vie vous demandera une période d’adaptation.

L’alternative du portage salarial évite d’avoir à vous exposer au risque d’une création d’entreprise. En portage, vous avez le statut de salarié et ses avantages (couverture sociale, cotisation chômage, mutuelle, prévoyance), bénéficiez d’un accompagnement, et n’avez pas à gérer les parties administratives, juridiques, fiscales et comptables d’une activité d’indépendant.
Vous êtes donc dans les meilleures conditions pour réussir dans votre nouvelle vie. Si votre chiffre d’affaires est suffisant, vous pourrez tout à fait créer votre entreprise dans un deuxième temps, tout en conservant les clients obtenus en portage salarial.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à faire le test sur www.quelstatut.fr : en 2 minutes, vous saurez quel statut correspond le plus à vos besoins.

Vous envisagez une reconversion professionnelle ? Consultez notre page :

   Réussir sa reconversion professionnelle grâce au portage salarial  

Laisser un commentaire