Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Auto-entrepreneur : Bercy divisé sur le plafond du chiffre d’affaires

Le régime de l’autoentrepreneur a fortement évolué en 2015 (loi Pinel). D’ailleurs, à compter de 2016, on ne parle plus d’autoentrepreneur mais de « micro-entrepreneur ».  Depuis 2008, date de mise en place du statut, ils seraient plus d’1 million à avoir fait ce choix. François Hollande a réaffirmé sa volonté de poursuivre les réformes, notamment dans ses vœux présentés aux acteurs de l’économie et du travail le 18 janvier dernier.

Où en est-on aujourd’hui ? Le point de blocage se situe au niveau du seuil de chiffre d’affaires. Si Emmanuel  Macron souhaite assouplir et à terme tripler le seuil actuel (32 000 euros pour une activité de service et 82 100 euros pour une activité commerciale), du côté de Michel Sapin, le changement ce n’est pas maintenant.

La Fondation ITG, Travailler Autrement, très impliquée dans les réflexions autour des nouvelles formes de l’emploi comme le statut d’autoentrepreneur, a transmis des propositions concrètes au gouvernement, propositions relayées ce jour dans Les Echos. Dans le communiqué de la Fondation ITG, son président Patrick Levy-Waitz demande à rencontrer le premier ministre pour créer une réelle dynamique sociale permettant la complémentarité des régimes (micro-entrepreneur, entrepreneur, portage salarial…) et ne pas les opposer.  Des  propositions qui ne resteront donc très certainement pas sans suite…

Les Echos 22 février 2016 : la bataille sur la réforme du statut autoentrepreneurs fair rage à Bercy

  Télécharger l'article en intégralité au format pdf

Laisser un commentaire