Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

La Fondation ITG dévoile son baromètre 2014 sur l’emploi des cadres

La Fondation ITG, Travailler autrement, vers les nouvelles formes d’emploi publie aujourd’hui son Baromètre annuel sur les cadres en partenariat avec Les Echos contenant plusieurs résultats marquants.

Baromètre 2014 sur l’emploi des cadres - Fondation ITG avec Les Echos

Pour 93% des cadres, chacun connaitra dans sa vie professionnelle plusieurs transitions et reconversions…et pour 65% d’entre eux le CDI ne sera plus la norme demain.

Réalisé auprès de 500 cadres en juillet 2014 par l’institut TNS SOFRES, cette enquête dresse le portrait de cadres français pleinement conscients de la mutation marquée du marché du travail.

 

Télécharger le baromètre 2014 sur l'emploi des cadres

Pour télécharger l'enquête dans son intégralité, rien de plus simple. Un tweet ou un partage sur FacebookLinkedin ou google+ suffit via le bouton ci-dessous, validez et le téléchargement débutera automatiquement :


Patrick Levy-Waitz, Président de la Fondation ITG, analyse ainsi les résultats du Baromètre : « cette deuxième enquête révèle la lucidité des cadres français sur l’évolution de notre marché du travail. Largement satisfaits de leur emploi, ils n’hésitent plus à regarder du côté des formes d’emploi innovantes. La progression de la notoriété du portage salarial, désormais connu par 53% des cadres français - + 11 points en un an- en est une illustration marquante ».

En effet, 93% des cadres considèrent que chacun connaîtra plusieurs transitions et reconversions au cours de sa vie professionnelle et 65% d’entre eux considèrent que le CDI ne sera plus la norme d’emploi dans le futur. Les cadres considèrent même à 87% que chacun dans sa carrière expérimentera plusieurs statuts : entrepreneur, salarié, chômeur.

Ayant intériorisé le caractère moins linéaire des carrières demain, ils sont fortement sensibilisés aux nouvelles formes de travail qui ont émergé ces dernières années.  Les SCOP connaissent le meilleur taux de notoriété (71%), puis le travail par mission (64%). Quant au portage salarial, sa notoriété progresse fortement : 42% des cadres connaissaient cette nouvelle forme d’emploi il y a un an. Ils sont aujourd’hui 53% à en avoir entendu parler. Les cadres témoignent d’un intérêt marqué pour cette solution: ils sont 87% à considérer que cette forme d’emploi est intéressante.

Des cadres satisfaits de leur travail mais une confiance sans enthousiasme. Comme en 2013, lors de sa première vague, le baromètre de la Fondation ITG témoigne d’un rapport très positif des cadres à leur travail : 87% se disent satisfaits de leur travail dont 49% extrêmement ou très satisfaits (+3% de satisfaction par rapport à 2013). L’attachement est le premier mot retenu par les sondés pour décrire leur sentiment à l’égard de leur entreprise (50%).

Autonomie, rémunération et souplesse : les trois piliers de l’épanouissement professionnel.  L’autonomie et la rémunération sont les principaux moteurs de la satisfaction professionnelle des cadres. Ces deux items sont cités par 62% des sondés : c’est bien l’équilibre entre réalisation individuelle et rémunération qu’ils recherchent et qui fonde leur satisfaction. La flexibilité dans les horaires de travail émerge également comme une pratique en voie de démocratisation.

Enfin, la Fondation ITG les a interrogé sur les éléments indispensables pour réaliser leur mission de management : ils ont répondu à 54% qu’ils avaient besoin de la confiance du top management et à 40% la nécessité de libérer du temps de travail pour se consacrer à ses équipes.

Laisser un commentaire