Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Emploi : la précarité des cadres n’est pas une fatalité...

Amélioration en vue de la situation de l’emploi…

En passant à 6,6% de la population active, le taux de chômage a baissé de 0,1 point ! Quant au taux de participation au marché du travail, il est passé de 62,8 à 63% en un mois. Et Natixis d’en déduire que « la dynamique sous-jacente pourrait ne pas avoir faibli significativement », au point qu’elle continue de s’attendre « à ce que les créations d'emploi se redressent dans les mois à venir1 »…

Emploi des cadres et précarité - © ryanking999 - Fotolia.com

… aux États-Unis !

Petite précision (et nous battons notre coulpe) : nous aurions dû vous signaler qu’il ne s’agissait pas là de la situation de l’emploi français mais du marché de l’emploi américain telle que présentée vendredi dans un rapport mensuel2 gouvernemental très attendu. Il reste qu’outre le Dow Jones et le Nasdaq, les bourses européennes (et donc le CAC40) ont bien réagi à cette annonce, les détails « dressant un tableau du marché du travail moins décevant que ce que les faibles créations de postes pourraient laisser penser3 ».

Pour le reste, les nouvelles de l’emploi dans l’Hexagone ne prêtent pas (encore) à l’optimisme. Entre autres nouvelles, selon un rapport publié jeudi par le Ministère du travail et de l’emploi4, « la part des CDD dans les embauches se maintient à 82,6 %, après une baisse de 0,4 point le trimestre précédent » (raisonnement par flux), bien que l’écrasante majorité des salariés travaillent en CDI (raisonnement par stock).

« Signer un CDI » avec le portage salarial

En France, la situation ne semble pas s’inverser car deux courbes suivent un chemin inverse. Le nombre des contrats atypiques (hors CDI à temps plein dans un lieu unique) continue d’augmenter alors que le nombre d’emplois « plus classiques » continue à décroître sans inversion de la courbe du chômage.

Si la loi sur la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013 a anticipé un rééquilibrage en prévoyant une majoration de la contribution patronale d’assurance chômage pour les CDD, il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’effet modérateur de cette mesure au regard des embauches prenant cette forme contractuelle plus précaire du CDI.

Mais que vous soyez expert, formateur, prestataire de services, consultant, cadre au chômage, futur créateur d'entreprise échaudé par le poids administratif ou encore jeune diplômé ou doctorant souhaitant délivrer des missions de conseil à travers un statut sécurisant, le portage salarial vous permettra de conserver ou d’acquérir des avantages liés au statut de salarié, de « signer un CDI » et de continuer à cotiser à l’assurance chômage et aux régimes de retraites des salariés : ainsi et pour une part non négligeable d’actifs, le portage salarial permet de sortir de la précarité subie en basculant vers l’autonomie professionnelle choisie.

  • Sources :

http://www.cerclefinance.com/default.asp?pub=valactu&localcode=&isin=&art=376727

http://www.bls.gov/news.release/empsit.nr0.htm

3http://www.cerclefinance.com/default.asp?pub=valactu&localcode=&isin=&art=376732

http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2014-009.pdf

Laisser un commentaire