Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Congés d'été : les Français à la recherche de l’équilibre avec leur sphère professionnelle

Même s’ils semblent moins accros au travail qu’en 2012, les Français sont tout de même toujours aussi studieux en 2013, notamment pendant leur période de congés d'été.

Cette traditionnelle enquête du Groupe Regus, démontre que les Français appréhendent mieux la répartition de leur temps de travail avec le temps réservé à leurs congés. Cette recherche d’équilibre qui motive de plus en plus d’actifs à devenir consultants indépendants en freelance ou en portage salarial semble devenir une tendance importante du marché du travail français.

Selon l'enquête annuelle de Regus, près de la moitié des salariés de l’Hexagone envisagent de travailler durant les vacances : 10 % des collaborateurs confient qu’ils passeront plus de trois heures par jour sur leurs tâches professionnelles (contre 14 % en 2012).

Si tout compte fait, les Français consacreront moins de temps à travailler que leurs homologues américains et allemands, ils resteront cependant davantage connectés que dans d’autres pays. Un tiers d’entre eux continueront à lire et traiter leurs mails, assisteront aux réunions téléphoniques et travailleront sur des documents importants pendant leurs congés d'été. Un chiffre qui, malgré les préjugés, est moins élevé chez les Anglais (29 %), les Néerlandais (19 %) et les Allemands (14 %) mais beaucoup plus important chez les Américains (51 %) et les Japonais (68 %).

S’il s’agit souvent d’effectuer un premier tri des nombreux courriels reçus dans l’intervalle et de ne répondre qu’aux messages les plus importants précise Regus, on se rend néanmoins compte que le travail empiète de plus en plus sur la vie privée et personnelle des salariés, et sur leurs vacances.

Par ailleurs, il semblerait que les collaboratrices parviennent à décrocher plus facilement que leurs collègues masculins. En effet, ces derniers sont 40 % à prévoir de travailler entre une et trois heures par jour et 35 % à rester connectés pendant les vacances contre 23 % et 18 % pour leurs consœurs.

Laisser un commentaire