Printer Friendly and PDF

Colloque de la Fondation ITG : lancement réussi pour un think-tank innovant sur le Travailler autrement

Le premier colloque de la Fondation ITG Travailler autrement, vers les nouvelles formes d’emploi qui a lieu le 7 novembre 2013 à l’ENA a rencontré un véritable succès.

logo Fondation ITG

Les acteurs du monde du travail au rendez-vous

Cette première journée d’échanges était l’occasion d’annoncer la création de cette Fondation qui se définit comme un think-tank innovant sur les mutations de l’emploi et la transformation du travail. Outre ITG, pionnier des nouvelles formes d’emploi et leader français du portage salarial, la Fondation rassemble en son sein des structures reconnues dans cette thématique : le Cabinet Alixio, spécialisé dans l’ingénierie sociale, le Groupe IGS, acteur reconnu dans le secteur de la formation professionnelle et initiale et le Cabinet d’avocats Barthélémy, spécialisé dès sa création dans le droit du travail. Plus original encore, deux organisations syndicales ont rejoint cette Fondation : l’UGICT-CGT Cadres ainsi que la CFDT Cadres.

Une journée bien remplie avec 4 tables rondes, un grand débat, des témoignages...

Durant toute une journée, cet événement organisé à l’initiative du Groupe ITG, a rassemblé près de 300 experts, chercheurs, chefs d’entreprises, DRH, responsables politiques de la majorité et de l’opposition, syndicalistes, universitaires.

La journée du 7 novembre a été rythmée par 4 tables-rondes et un Grand débat. Elle s’est distinguée par une organisation et une approche originales : tous les intervenants devaient donner leur vision de la transformation du marché du travail après avoir écouté des témoignages de salariés, d’opérationnels ayant expérimenté une nouvelle façon de travailler ou ayant recours à une forme atypique d’emploi. Cette méthode basée sur les remontées de terrain a permis de percevoir l’émergence d’une « nouvelle réalité du travail » :

  • Le développement de nouvelles façons de travailler personnalisées et donc mieux adaptées aux rythmes de vie des salariés – travail en réseau, télétravail
  • Le développement de nouvelles formes d’emploi permettant de lutter contre le chômage et d’offrir de l’autonomie aux salariés – coopératives d’activité, portage salarial, groupements d’employeurs.

 

Allocution d'ouverture par Patrick Levy-Waitz, président de la Fondation ITG

Le président de la Fondation, Patrick Levy-Waitz, a ouvert la journée en appelant les intervenants et les participants à enfin prendre en compte cette transformation du travail qui se dessine sous nos yeux. Il a insisté sur la nécessité d’en finir avec une vision restrictive d’une forme figée d’emploi.

Patrick Levy-Waitz, président de la Fondation ITG, avec Raymond Soubie et Jacky Bontems

Cette ouverture fut suivie d’un échange avec Raymond Soubie, Président d’Alixio, spécialiste reconnu des questions d’emploi et Jacky Bontems, président du Réseau 812 groupe d’experts du monde du travail, ancien numéro 2 de la CFDT.

Des tables rondes pour aborder le sujet du « Travailler autrement » et des nouvelles formes d’emploi

Les 4 tables-rondes qui s’ensuivirent avaient pour objectif de couvrir tout le champ du « Travailler autrement » et des nouvelles formes d’emploi :

Exercer son métier autrement en recherchant bien-être et efficacité :

Table ronde Fondation ITG, exercer son métier autrement

Cette table-ronde a débuté par le thème du télétravail et le témoignage d’une salariée de l’Oréal y ayant eu recours, en présence de la Directrice de la Santé et de la Diversité du Groupe. Elle a continué avec l’expérience du Directeur Général d’Atos, Jean-Marie Simon.

Elle s’est poursuivie avec l’intervention de Philippe de Gibon, PDG de Convers qui a présenté l’organisation originale de son entreprise autour du temps de travail choisi.

Le député PS de Seine et Marne, Olivier Faure a également pointé du doigt l’obsolescence des solutions de transport pour les travailleurs franciliens et l’initiative d’un centre de travail à distance dans la ville de Sénart.

La conclusion de cette table-ronde revenait à David Lacombled, président du Think-Tank Villa Numéris. Le directeur des contenus d’Orange a développé une analyse globale sur l’impact des nouvelles technologies sur nos usages, notre consommation et notre rapport au travail.

Changer de métier au sein d’une même entreprise :

Table ronde Fondation ITG, Changer de métier au sein d’une même entreprise

Pour cette table-ronde, c’est un salarié de McDonald’s qui a parlé de son expérience de VAE qui lui a permis de gravir les échelons de l’entreprise, représentée également par son Vice-Président en charge des ressources humaines, Hubert Mongon. Ces transitions professionnelles ont également été analysées par deux membres de la Fondation : Jean-Paul Bouchet, Secrétaire général de la CFDT Cadres ainsi que Maître Franck Morel, Avocat Associé du Cabinet Barthélémy.

Expérimenter un travail dans une autre entreprise voire changer d’entreprise

Table ronde Fondation ITG, Expérimenter un travail dans une autre entreprise

Cette première table-ronde de l’après-midi a permis à Philippe Dorge, DRH du Groupe PSA Peugeot-Citroën d’exposer son plan de mobilité au sein de son Groupe. Denis Jacquet, Président du réseau d’entrepreneurs Parrainer la Croissance a quant à lui présenté les actions de son association pour évoquer l’apport indispensable des seniors dans les sociétés modernes en cours de transformation.

Carole Couvert, présidente de la CFE-CGC lors du colloque de Fondation ITG

Carole Couvert, présidente de la CFE-CGC a donné sa vision de la place des cadres dans cette transformation du marché du travail. Enfin, Philippe Vivien, Secrétaire général de la Fondation, Directeur général d’Alixio et ancien DRH d’Areva a exposé sa vision du « travailler autrement » et de l’accompagnement de la reconversion professionnelle.

Privilégier de nouveaux statuts pour favoriser l’autonomie

Roland Bréchot, Fondation ITG, Privilégier de nouveaux statuts, favoriser l’autonomie

Cette table-ronde consacrée à l’autonomie professionnelle a débuté par le témoignage de Nicolas Laustriat. Cet entrepreneur a expliqué comment un statut comme le portage salarial lui a permis de développer sa société spécialisée dans les métiers du web. Elle s’est poursuivie avec le Secrétaire Général Adjoint UGICT-CGT Cadres Jean-François Bolzinger et Roland Bréchot, Directeur général d’ITG. Ces deux membres de la Fondation ont évoqué chacun à leur tour les solutions pour sécuriser cette nouvelle forme d’emploi et la développer.

Caroline Haquet, Directrice du développement des associés de Mazars a également présenté son étude sur la génération Y et son aspiration à l’entrepreneuriat. L’entrepreneuriat, un thème également abordé par Jean-Marc Borello, président du Groupe SOS, l’un des acteurs de référence de l’entrepreneuriat solidaire.

Présentation d'une étude européenne sur les nouvelles formes d'emploi

étude européenne sur les nouvelles formes d'emploi - Fondation ITG

 Cette table-ronde a été conclue par Alexandre Gelbard, le directeur du Cabinet Forward Partners a présenté une étude exclusive « Entre Entrepreneur et salarié, la troisième voie », panorama européen des formes hybrides d’emploi entre autonomie et salariat (dans 9 pays) réalisé à la demande de la Fondation ITG.

  Téléchargez la synthèse de cette étude

Le Grand Débat : le travail et les préjugés

Le grand débat de la Fondation ITG, travail et préjugés avec Luc Chatel, David Abiker Jen-Marc Germain et Odile Quintin

La journée s’est conclue par ce grand débat, animé par le journaliste David Abiker. Il portait sur le travail et les préjugés a été l’occasion pour Luc Chatel, député UMP de Haute-Marne et ancien Ministre de l’Education nationale ainsi que Jean-Marc Germain, député PS des Hauts de Seine et Secrétaire national du PS en charge de l’Emploi et du Travail d’analyser les préjugés de chaque camp politique sur le travail.

Ainsi, Luc Chatel a développé une analyse de la transformation du marché du travail qui ne doit pas ignorer l’individualisation des parcours professionnels. Ces mêmes parcours qu’il faut sécuriser pour Jean-Marc Germain qui fut lui-même rapporteur de la loi sur la sécurisation de l’emploi de juin 2013. Cette loi issue de l’ANI de janvier 2013 a été un point de consensus entre les deux députés de bords opposés puisque Luc Chatel a soutenu cette loi qu’il considère équilibrée et issue des négociations entamées par le précédent Gouvernement.

Ce grand débat a été enrichi de l’analyse européenne d’Odile Quintin. Professeur à l’ESCP, Mme Quintin a été Directrice de l’Education et de la Culture de la Commission européenne et l’une des facilitatrices de la Conférence sociale de 2013. Cette experte des questions européennes a réagi aux enseignements de l’étude européenne de la Fondation sur les formes hybrides d’emploi en en donnant une analyse européenne agrémentée d’exemples d’innovation sociale comme l’Autriche qui a mis en place un compte social individuel.

A l’issue de ce Colloque, Patrick Levy-Waitz, président de la Fondation ITG, a déclaré : « Le succès de cette journée a mis en lumière deux réalités : La société civile a pris une longueur d’avance sur le monde politique dans sa volonté de travailler autrement mais elle réclame aux décideurs d’inventer des mécanismes de sécurisation de son autonomie. Ce colloque nous a permis de démontrer que « nouvelle forme d’emploi » n’est pas synonyme de précarité. Le rôle de la Fondation et de son comité scientifique sera désormais de porter ce débat dans l’opinion publique et de devenir un observatoire utile de toutes les innovations sociales en France et en Europe.»

Pour en savoir plus sur la fondation : fondation-itg.org et twitter.com/FondationITG